Carénage

Et puis j’ai eu comme besoin de poser mon sac et d’y faire le ménage. Après un an de voyage, il y avait un sacré bazar à l’intérieur. Des pommes, des oranges, des citrons, des mangues, du café, des clopes à la girofle, une bulle de savon, un soap-opéra en carton et un tipi rouillé. J’ai posé le regard sur une luciole, des kangourous, un couple d’émeu qui prenait le thé avec un ibis, des singes qui font la grimace et des araignées habitant dans un arbre d’or. J’ai même mis la main sur des plantes qui poussent qui poussent sous une étoile de David, un oiseau évadé de prison, un sachem sachant chanter, des langues qui se croisent et une perle de pluie à apprivoiser.

Un vrai cirque je vous dis. Alors que faire ? Continuer ma route un chapiteau sur le dos ? J’ai choisi de m’arrêter à Luang Prabang deux semaines et de faire le tri. J’ai vidé les tiroirs de ma caravane, j’ai sorti les animaux de leur cage. J’ai vidé ma besace pour ranger mes pierres précieuses dans l’ordre. J’ai des saphirs à protéger, des émeraudes à défendre, des rubis à rendre et des diamants à offrir. Celle qui transfume le plomb en plumes, je la garde pour moi, tout près de mon coeur.

Me voilà prêt à reprendre la tournée.

 

 

 

 

 

Advertisements

One thought on “Carénage

  1. toujours un plaisir de te lire mon Adri même si c’est trop rare ! gros bisous affectueux et continue toutes ces belles découvertes !
    ta mamie qui pense à toi

    Like

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s